Accueil > Etre en forme > La « théorie judéo-chrétienne du salut » et ses bonimenteurs !

La « théorie judéo-chrétienne du salut » et ses bonimenteurs !

lundi 23 mars 2015, par Docteur BEURY

Notre civilisation judéo-chrétienne est liée à beaucoup d’habitus sur lesquels nous reviendrons… Parmi ceux-ci un principe s’érige en règle dans beaucoup d’activités, de la philosophie au sport en passant par la médecine ou l’économie planétaire… Ce principe qui doit avoir un nom mais que je ne connais pas, je le nommerai donc « théorie judéo-chrétienne du salut », consiste à accepter de souffrir aujourd’hui pour vivre mieux demain…

En religion c’est une évidence, acceptez les pires catastrophes avec soumission, le cœur léger et, après votre mort vous vivrez au paradis… Zigouillez une vingtaine de types qui visitent un musée ou font de mauvais dessins et on vous promet 100.000 vierges… Les monothéismes savent nous faire accepter les pires choses ou faire les pires horreurs pour une gaudriole post-mortem…

Mais, notre civilisation est marquée par cela et, dans beaucoup de domaines, la théorie judéo-chrétienne du salut s’applique… En économie quand on impose à certains pays de quasiment mourir pour être heureux demain… En sport, où on explique à tous les sportif que, plus ils souffriront, meilleurs ils seront après… Et, bien sûr, en médecine…

La « théorie judéo-chrétienne du salut » en médecine…

En médecine, on pense tout de suite à l’enfantement dans la douleur qui fait qu’on a imposé pendant des siècles tout et n’importe quoi aux femmes qui accouchaient sous prétexte qu’Eve avait offert la pomme à Adam… aujourd’hui encore, des femmes hésitent à recourir à la péridurale parce que ce « n’est pas naturel »… Tout ça pour une pomme ? J’espère qu’elle était bonne… Dans le même ordre d’idée les gens veulent accepter leur souffrance, se voir mourir, etc, etc… Ce qui fait que la fin de vie qui est déjà assez difficile comme cela devient un « chemin de croix terrible… » Mais, sans aller aussi loin, je voudrais relever les petites incursions de la « théorie judéo-chrétienne du salut » en médecine…

Le « cholestérol » c’est comme les apôtres… Il y a le bon et le mauvais…

Judas est le mauvais apôtre des évangiles et le LDL-cholestérol le mauvais cholestérol… Les années soixante furent agitées par ce grand débat et, aujourd’hui encore, de nombreux patients viennent me voir en me disant « Docteur, dans ma prise de sang, c’est du bon ou du mauvais cholestérol ? »

Eh bien, au risque de décevoir tout le monde, il n’y a pas de bon ou de mauvais cholestérol… Même si l’augmentation du LDL est associée à une augmentation du risque cardio-vasculaire et que parallèlement, l’augmentation de l’HDL semble elle, protéger le cœur ; on sait que ce n’est qu’une vue de l’esprit et que le LDL a son utilité… Sans « mauvais cholestérol » vous seriez mort !

Ce mauvais cholestérol a permis à la classe médicale de se rouler dans la fange délirante de la « théorie judéo-chrétienne du salut »… On a ainsi imposé pendant des années des régimes surréalistes pour faire diminuer le cholestérol… Jetant l’anathème sur les œufs, les abats et autres beurres… Contraignant les « pêcheurs hypercholestérolémiques » au régime, à la restriction, à l’effort… Tout cela pour rien puisque, sauf de rares exceptions, ce n’est pas le cholestérol qu’on avale qui se retrouve dans le sang mais celui que le foie fabrique tout seul… Aucun régime donc n’arrangera votre hyper-cholestérolémie… Au contraire, les Français qui mangent le plus gras semblent paradoxalement protégés des maladies cardio-vasculaires…

Parallèlement à ce régime aussi draconien qu’inutile, on a prescrit à des générations d’adultes des « fibrates », une catégorie d’hypocholestérolémiants d’une totale inefficacité puisque la morbidité cardio-vasculaire n’était pas diminuée mais la mortalité globale… augmentée !

En sport : souffrez, souffrez, souffrez… Vous progresserez !

En sport aussi la « théorie judéo-chrétienne du salut » fait des ravages… Je lis régulièrement les revues destinées aux adeptes amateurs du triathlon ou de la course à pied… Les « plans d’entrainements » sont totalement délirants, excessifs, inappropriés au plus grand nombre. Ils demandent trop d’efforts, à une trop grande intensité et trop fréquemment… Cela aboutit à une casse immense… Et, à quelques jours du marathon de Paris, je me prépare à recevoir les appels affolés de concurrents qui s’entrainent comme des fous depuis des semaines et qui commencent une tendinite de surcharge de travail… qui menace de les empêcher de faire la course !

Régime sans gluten et autres exclusions du lait : « théorie judéo-chrétienne du salut » encore.

En sport aussi, les régimes d’exclusions aussi farfelus qu’ésotériques sont légions. Au premier rang les régimes sans gluten et les régimes sans lactose… Pas un jour ou un quidam ne me demande ce type de régime pour « améliorer ses performances » ou parce que le gluten « donne des tendinites »… Ils lisent ces fariboles sur internet ou s’informent par des discussions de vestiaire… N’importe quel quidam ayant lu trois articles sur internet se croit expert en nutrition et invente son régime sans gluten censé offrir toutes les solutions contre les maladies inflammatoires déclenchées par le sport… Ça nuit aux sportifs, ça nuit aussi au régime sans gluten qui est parfois nécessaire… mais qui bientôt, quand la marée redescendra, sera victime de ceux qui diront « le régime sans gluten ça ne marche pas » et des nouveaux gourous qui conseilleront demain d’augmenter les apports en gluten !

Hors, s’il existe de vraies pathologies dues à l’intolérance au gluten, elles sont rares… Et, si vous n’êtes pas intolérants au gluten, vous n’avez aucun bénéfice à suivre un régime sans gluten… Aucun ! Il circule actuellement sur internet des écrits préconisant l’exclusion de gluten et de lait pour diminuer les cancers, augmenter l’espérance de vie etc, etc. en gros pour obtenir le paradis ! Tout cela n’est que billevesées de sorciers en veines de gloire dont les compétences en nutrition sont proches du néant et ça ne nuit qu’aux pauvres bougres qui y croient… Mais ce régime est très difficile à suivre, il « coûte » cher, il complique la vie… C’est donc pénible de le suivre… La souffrance amenant au paradis… On est en pleine « théorie judéo-chrétienne du salut » ! [1]

Je ne reviendrais pas sur les étirements dont la qualité première est de faire mal ! Ça fait mal donc c’est bon : « théorie judéo-chrétienne du salut »…

En attendant sachez une chose, l’évolution et la sélection naturelle ont fait que les choses qui sont « bonnes pour la santé » sont le plus souvent agréables… Méfiez-vous du contraire… Se reproduire c’est bon pour la santé et ça fait du bien ! Manger c’est bon pour la santé et ça fait du bien ! Respirer c’est bon pour la santé et ça fait du bien… jusqu’au jour où un gourou inventera une super méthode demandant aux gens de limiter leur respiration pour diminuer les claquages musculaires…

Notes

[1Je vous reparlerai du régime sans gluten et du régime sans lait car ils peuvent aider des sportifs qui souffrent… c’est l’excès et la « prescription » du café du commerce qui est nuisible…

Partager cet article

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.