Accueil > Nutrition > Second jour de jeûne demain : toujours prêts ?

Second jour de jeûne demain : toujours prêts ?

dimanche 31 janvier 2016, par Docteur BEURY

Pour ceux qui ont commencé avec moi leur jeûne intermittent lundi dernier, un petit article pour leur donner du courage et pour leur montrer qu’une journée de jeûne par semaine est bien plus efficace que n’importe quel régime restrictif pour perdre du poids tout en protégeant sa masse maigre donc ses muscles… On perdra du poids sans être fatigué…

Pour ceux qui n’ont pas encore commencé, il n’est pas trop tard !

Le jeûne : un puissant modificateur hormonal…

Booster sa sécrétion d’hormones de croissance.

La somatotropine, ou hormone de croissance (Growth Hormone ou GH en anglais), est une hormone produite par l’hypophyse… Elle stimule le métabolisme, c’est une hormone anabolisante, c’est-à-dire qu’elle « construit  »… Son action est forte au niveau des protides, c’est une hormone indispensable à la croissance et au développement musculaire. Son action sur les muscles explique qu’elle a été utilisée en dopage… Son taux est, d’ailleurs, surveillé chez les athlètes de haut niveau.

Le taux de cette hormone diminue quand on avance en âge et cette diminution est une des causes de la fonte musculaire des personnes âgées.

La pratique du sport permet de faire monter le taux de l’hormone de croissance. Récemment on s’est aperçu que la pratique du jeûne permettait d’augmenter le taux de cette hormone. Et cette augmentation est assez rapide puisque après seulement vingt-quatre heures de jeûne, son taux est multiplié par 15 chez la femme et par 20 chez l’homme. Cette action explique l’augmentation du métabolisme qui suit le jeûne. Après la reprise de l’alimentation, les calories ingérées sont utilisées pour construire du muscle et non pour stocker des graisses comme on l’a cru longtemps ou comme le répètent encore maintenant des gens soit malintentionnés soit ignorants.

Voir Fasting Enhances Growth Hormone Secretion and Amplifies the Complex
Rhythms of Growth Hormone Secretion in Man
Le jeûne favorise la sécrétion d’hormone de croissance et amplifie le rythme de sécrétion de cette hormone chez l’homme

Augmenter son taux sérique de noradrénaline…

Cette augmentation du métabolisme après le jeûne, a, elle aussi, été prouvée par plusieurs études et ce depuis longtemps puisque l’étude principale a été publiée dans « the american journal of clinical nutrition » dès l’année 2000… « Resting energy expenditure in short-term starvation is increased as a result of an increase in serum norepinephrine  ». Le titre même de l’article (que l’on peut traduire par « La dépense énergétique de repos dans le jeûne court est augmentée à la suite d’une augmentation de la noradrénaline dans le sérum ») synthétise bien l’article. Le jeûne court augmente les dépenses énergétiques pendant les premiers jours… Résultats étonnants mais résultats qui prouvent que l’effet « rebond » si souvent brandi comme une menace par les nutritionnistes bien-pensants est un mythe ou un mensonge…

Et maigrir mieux et durablement !

Il vaut donc mieux jeûner complétement un ou deux jours par semaine que s’astreindre à un régime long et fastidieux !

Une dernière étude publiée par la revue de l’obésité en 2011 éditée par l’International Association for the Study of Obesity, en dit encore plus. Cette étude « Intermittent versus daily calorie restriction : which diet regimen is more effective for weight loss ? » (Restriction calorique intermittente versus restriction calorique quotidienne : quel est le régime alimentaire le plus efficace pour la perte de poids ?) a comparé deux populations : l’une soumise à un régime de restriction calorique classique et l’autre qui jeûnait complètement un jour par semaine.

Au bout de douze semaines, si la perte de poids est similaire dans les deux populations, on constate que les jeûneurs ont perdu plus de masse grasse et ont plus préservé leur masse maigre… Ils ont donc perdu plus de graisse… Cela peut faire espérer une perte de poids qui dure plus longtemps puisque l’on sait que les muscles consomment plus d’énergie que la graisse. En effet, au repos, un kilogramme de muscle dépense beaucoup plus de calories, sans rien faire, qu’un kilo de graisse… Un homme musclé va donc, en se reposant, avoir un métabolisme basal plus haut qu’un homme gras de même poids… Donc, s’il mange de façon équivalente, l’homme musclé prendra moins de poids que l’homme gras… C’est injuste, mais c’est comme cela…

Et nous ?

Si vous avez commencé le jeûne intermittent à mon dernier article et que vous respectez mes préconisations, vous allez diminuer vos apports caloriques de la semaine de 20%. C’est-à-dire le même résultat qu’en supprimant une bonne partie de votre alimentation tous les jours, alors que, je vous le rappelle, vous n’êtes ennuyé que le lundi…

Cet effort vous fera perdre entre 2 et 6 kg en huit semaines et cette perte sera associée à une augmentation de votre masse musculaire… En faisant un peu de sport vous optimiserez les résultats…

Grâce à moi vous serez bientôt plus beau… mais aussi plus intelligent ! Nous le verrons la semaine prochaine… :)

Allez, bon courage pour ce lundi, seconde journée de notre jeûne intermittent… On se tient au courant… D’accord ?

Partager cet article

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.