Accueil > Etre en forme > Et si l’on faisait une cure de raisins pour préparer l’hiver ?

Et si l’on faisait une cure de raisins pour préparer l’hiver ?

mardi 11 octobre 2016, par Docteur BEURY

Pascal, un de mes amis m’appelle Picasso ! Car, d’après lui, j’ai mes périodes…

Période bleue, période rose pour le peintre… Période protéines, période jeûne pour moi… Pourquoi pas !

Au risque de le voir s’esbaudir je vais vous proposer aujourd’hui de préparer l’hiver en faisant une cure raisin…

L’hiver arrive, il faut préparer votre organisme à lutter contre les infections favorisées par la chute des températures extérieures mais aussi le chauffage dans vos maisons, la diminutions des ressources vitaminiques et la vie en communauté qui fait que les microbes passent de l’un à l’autre facilement..

Le sport intensif, même s’il possède beaucoup d’avantages, peut aussi fragiliser l’organisme en diminuant sa résistance aux infections. Cela ne touche que ceux qui pratiquent beaucoup de sport… plus d’une heure par jour, mais cela explique la sensibilité de certains aux affections de l’hiver…

Donc, comme le froid arrive, il est temps de pratiquer une petite cure de raisin. La cure a de nombreux bénéfices : revitalisante, elle permet de drainer le foie et les reins ; de nettoyer votre tube digestif. Vous serez plus en forme, votre peau va s’éclaircir, et tout cela facilement…

La cure de raisin n’est pas compliquée… Il s’agit de manger du raisin, et du raisin et encore du raisin… Pendant plusieurs jours (un, deux, quatre ou plus…) vous ne mangez que cet aliment. Il n’y a pratiquement aucune contre-indication aux cures courtes (inférieures ou égales à 5 jours). Les diabétiques devront surveiller davantage leur glycémie et adapter leur dose d’insuline, et les personnes trop affaiblies devront demander un avis médical, mais, en général, cela ne pose aucun problème. Bien sûr les femmes enceintes ou celles qui allaitent attendront avant de faire cette cure…

Le raisin est très riche en nutriments utiles à la santé :

D’abord pourquoi choisir le raisin ? (Les données nutritives du raisin qui suivent sont calculées pour 100 g de raisins frais soit, à peu près, 20 raisins).

On pourrait également choisir une cure de fruits variés, une cure de pomme, une cure de prunes… L’avantage du raisin c’est qu’il est très riche en eau, permettant une hydratation importante et stimulant la diurèse et favorisant une « détoxification » de l’organisme… La cure de raisin fait partie des "monodiètes". Facile à pratiquer car on n’a pas besoin de réfléchir à ce qu’on va manger puisqu’on a le choix entre du raisin et… du raisin ! La seule difficulté est dans le choix entre raisin noir ou raisin blanc, entre chasselas ou muscat… mais vous saurez le faire…

Le raisin est également très riche en fibres (1,2 g pour 100 g) cela permettra de « nettoyer » vos intestins et peut-être de favoriser le drainage hépatique…

Sa richesse en nutriments permet d’obtenir de nombreux bienfaits…

Le raisin est riche en potassium et en fer, en sélénium, en zinc et en magnésium… Cela stimulera votre transit intestinal et participera (avec le sélénium) à la stimulation du système immunitaire…

Le raisin est très riche en anti-oxydants, ces molécules qui permettent de lutter contre le stress oxydatif favorisé par le sport, la pollution, le tabac… Le raisin noir est plus anti-oxydant que le vert [1], en effet il contient plus d’anthocyanines, de quercétine [2] [3] [4] protégeant le système cardiovasculaire. Mais il n’y a aucune raison de ne manger que du raisin noir car le blanc possède aussi énormément d’excellents éléments…

La richesse du raisin en anti-oxydant permettra à votre organisme de lutter contre les radicaux libres et ainsi de prévenir de nombreuses maladies comme les maladies cardiovasculaires, certains cancers, certaines maladies chroniques… Le resvératrol contenu dans la peau est un puissant cardio-protecteur par ses propriétés antiplaquettaires et anti-oxydantes [5] [6] [7]

Trop riche en sucre ?

Pour beaucoup le raisin est très riche en sucre et, ainsi, trop « calorique ». Ce n’est pas exact. Le raisin apporte en moyenne 18 g de glucides pour 100 g, la pomme par exemple en apporte 19 g pour 100 g… De plus, la richesse en fibre des fruits en général et du raisin en particulier, permet de diminuer l’index glycémique du raisin et, ainsi, son pouvoir insulinosecréteur…

Alors comment faire ?

Ne vous lancez pas dans une cure trop longue qui pourrait être dangereuse. Choisissez une cure de trois jours. On est mardi, alors commencez demain mercredi et poursuivez jusque samedi matin.

Pendant des trois jours, vous ne mangerez que du raisin, en quantité illimité (1,5 kg par jour apportera 1050 Calories, 2 kg 1400 Calories), mangez en quand vous en avez envie, par petites quantité ou en repas compact, comme vous le désirez… Traditionnellement on conseille six repas répartis dans la journée mais cela n’a, en fait, aucune importance, faites comme vous en avez envie... Mangez en suffisamment quand-même, pas moins de 1,5 kg dans la journée...

Buvez aussi de l’eau… Et c’est tout… Mangez la peau et les pépins qui sont très riches en certains nutriments… Et, en trois jours vous aurez fait une cure qui vous rendra plus résistant aux risques de l’hiver… Si vous jeûnez une journée par semaine comme je vous l’ai déjà conseillé, vous ne jeûnerez pas la semaine de la cure… C’est tout…

Non… pas tout à fait… Comme vous mangez la peau et les pépins choisissez des raisins naturels, frais (pas de raisins secs) voire bio… Enfin, vous avez le droit à deux ou trois verres de… jus de raisins !

Facile non ?

Vous commencez demain ?

Voir en ligne : Raisin

Notes

[1Vinson JA, Su X, Zubik L et al. Phenol antioxidant quantity and quality in foods : fruits. J Agric Food Chem. 2001 ;49:5315-5321

[2Chen D, Daniel KG, et al. Dietary flavonoids as proteasome inhibitors and apoptosis inducers in human leukemia cells. Biochem Pharmacol. 2005 ;69:1421-1432.

[3Duthie SJ, Dobson VL. Dietary flavonoids protect human colonocyte DNA from oxidtive attack in vitro.Eur J Nutr. 1999 ;38:28-34.

[4Tamura H, Matsui M. Inhibitory effects of green tea and grape juice on the phenol sulfotransferase activity of mouse intestines and human colon carcinoma cell line, Caco-2. Biol Pharm Bull. 2000 ;23:695-699.

[5Olas B, Wachowicz B. Resveratrol, a phenolic antioxidant with effects on blood platelet functions. Platelets. 2005 ;16:251-260.

[6Bhat KPL, Kosmeder JW, Pezzuto JM. Biological effects of resveratrol. Antioxid Redox Signal. 2001 ;3:1041-1064.

[7Miura D, Miura Y, Yagasaki K. Hypolipidemic action of dietary resveratrol, a phytoalexin in grapes and red wine, in hepatoma-bearing rats. Life Sci. 2003 ;73:1393-1400.).

Partager cet article

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.